Dossier : le théâtre Athénée-Louis-Jouvet, une salle de légende

Vendredi 11 mars 2016

L’Athénée est un théâtre à l’italienne aménagé, en 1893, dans l’un des foyers du gigantesque Eden-Théâtre de la rue Boudreau, à Paris. Il est d’ailleurs le seul survivant de ce bâtiment mégalomane construit en 1880 et à la vie éphémère.

Si le théâtre a connu plusieurs rénovations, la dernière datant d’il y a 20 ans, les sièges, avec leur piètement en fonte, sont d’origine.

L’Athénée-Louis-Jouvet a fermé ses portes le 1er septembre 2015 pour une année de travaux de rénovation et d’embellissement.

La rénovation des sièges a été confiée à Techno Logistique. Patrice Martinet, Directeur du théâtre Athénée-Louis-Jouvet évoque cette rénovation.

«Les sièges, au bout de 20 ans et de plus d’un million de spectateurs étaient fatigués. Nous avons rencontré beaucoup de fournisseurs et notre choix s’est porté sur Techno Logistique.

Il y a 3 types de fauteuils dans la salle, dont les originaux de 1893, avec leur piétement de fonte et les copies de 1970, datant de la rénovation commandée la même année par Pierre Bergé, en fer plié.

Nous avons constaté que Techno Logistique possédait l’expérience de la rénovation de ce type de sièges de théâtre à l’italienne, aussi bien en ébénisterie qu’en menuiserie, au travers de leurs réalisations. Le troisième type de fauteuil concerne ceux de la fosse d’orchestre qui doivent être facilement démontables, ce qui n’était pas le cas des existants.

 

Techno Logistique nous a présenté un prototype qui correspondait à nos attentes et s’associait harmonieusement avec les originaux de 1893. Outre leur savoir-faire, ils ont eu la capacité de répondre à nos questions, aussi bien sur les fauteuils originaux à abattant et dossier bois recouvert de velours, que sur les nouveaux sièges proposés. Tous les fauteuils ont pris la direction de Clermont-Ferrand et nous avons hâte qu’ils reviennent, début septembre, dans cette salle entièrement rénovée, pour une ouverture qui pourrait s’appeler Concerto pour Pierre Henry et orchestre, avec la compagnie Le Balcon».